Sur la route, ce qu'un cycliste doit faire

SUR LA ROUTE, CE QU'UN CYCLISTE DOIT FAIRE

La signalisation à une intersection

Une des choses les plus importantes sur la route est sans aucun doute le fait que les cyclistes doivent signaler leur intention lorsqu’ils veulent entamer un virage ou s’arrêter. La loi (article 490 du Code de la sécurité routière) demande de signaler ses intentions sur une distance suffisante pour être bien vue par les automobilistes. Les schémas ci-dessous illustrent chacune des manœuvres à effectuer :

Signalisation d'un danger

Dans le peloton, il est important que les cyclistes indiquent les trous et les obstacles qu'ils jugent dangereux. Ainsi, les chances de blessures, de crevaisons ou d’imprévus sont minimisées. Comme dirait un vieux dicton : « Mieux vaut prévenir que guérir ». Voici une liste des dangers qu’un peloton pourrait rencontrer lors de son trajet et les choses à faire si besoin est:

  1. Un trou : Pointer le trou avec la main
  2. Fissures: Pointer les fissures avec la main
  3. Débris: Dire le mot « débris »
  4. Obstacle à droite:Le bras droit derrière le dos avec un mouvement vers la gauche
  5. Auto derrière le peloton: Dire le mot « auto ». L’encadreur derrière le peloton amorcera cette signalisation.

Règles essentielles d'un peloton

  • Un peloton forme une équipe. L’entraide ainsi que l’esprit d’équipe doivent briller.
  • En tout temps, nous donnons la priorité à la sécurité.
  • Le peloton ne compte jamais plus de 15 cyclistes.
  • On respecte la vitesse moyenne prévue.
  • On ne laisse jamais seul un cycliste qui éprouve de la fatigue durant une sortie.
  • Les membres du peloton indiquent les obstacles à ceux qui suivent.
  • Lorsqu’il y a un problème, le peloton s’immobilise.

Pour plus de renseignements